Coronavirus (Covid-19)

Les spots audio en français et en langues locales sur le virus covid19
[EWE] Les Gestes Barrières pour éviter la propagation du Covid19 au Togo
[FRANÇAIS] Les Gestes Barrières pour éviter la propagation du Covid19 au Togo

Qu'est-ce que le Coronavirus ?

Les coronavirus forment une vaste famille de virus qui peuvent être pathogènes chez l’homme et chez l’animal. On sait que, chez l’être humain, plusieurs coronavirus peuvent entraîner des infections respiratoires dont les manifestations vont du simple rhume à des maladies plus graves comme le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Le dernier coronavirus qui a été découvert est responsable de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Qu’est-ce que la COVID-19 ?

éwé

La COVID-19 est la maladie infectieuse causée par le dernier coronavirus qui a été découvert. Ce nouveau virus et cette maladie étaient inconnus avant l’apparition de la flambée à Wuhan (Chine) en décembre 2019.

Quels sont les symptômes de la COVID-19 ?

éwé

Peuvent s’ajouter les symptômes  suivant :
Fatigue –  Nez bouché – Douleurs – Diarrhée – Respiration très difficile

Les symptômes les plus courants de la COVID-19 sont la fièvre, la fatigue et une toux sèche. Certains patients présentent des douleurs, une congestion nasale, un écoulement nasal, des maux de gorge ou une diarrhée. Ces symptômes sont généralement bénins et apparaissent de manière progressive. Certaines personnes, bien qu’infectées, ne présentent aucun symptôme et se sentent bien.

La plupart (environ 80 %) des personnes guérissent sans avoir besoin de traitement particulier. Environ une personne sur six contractant la maladie présente des symptômes plus graves, notamment une dyspnée.

Les personnes âgées et celles qui ont d’autres problèmes de santé (hypertension artérielle, problèmes cardiaques ou diabète) ont plus de risques de présenter des symptômes graves. Toute personne qui a de la fièvre, qui tousse et qui a des difficultés à respirer doit consulter un médecin.

Comment la COVID-19 se propage-t-elle ?

éwé

La COVID-19 est transmise par des personnes porteuses du virus. La maladie peut se transmettre d’une personne à l’autre par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne tousse ou éternue. Ces gouttelettes peuvent se retrouver sur des objets ou des surfaces autour de la personne en question. On peut alors contracter la COVID-19 si on touche ces objets ou ces surfaces et si on se touche ensuite les yeux, le nez ou la bouche. Il est également possible de contracter la COVID-19 en inhalant des gouttelettes d’une personne malade qui vient de tousser ou d’éternuer. C’est pourquoi il est important de se tenir à plus d’un mètre d’une personne malade.

L’OMS examine les travaux de recherche en cours sur la manière dont la COVID-19 se propage et elle continuera à communiquer les résultats actualisés.

Le virus responsable de la COVID-19 est-il transmissible par voie aérienne ?

Les études menées à ce jour semblent indiquer que le virus responsable de la COVID-19 est principalement transmissible par contact avec des gouttelettes respiratoires, plutôt que par voie aérienne. Voir la réponse à la question précédente, « Comment le COVID-19 se propage-t-elle ? »

Peut-on contracter la COVID-19 au contact d’une personne qui ne présente aucun symptôme ?

La maladie se propage principalement par les gouttelettes respiratoires expulsées par les personnes qui toussent. Le risque de contracter la COVID-19 au contact d’une personne qui ne présente aucun symptôme est très faible. Cependant, beaucoup de personnes atteintes ne présentent que des symptômes discrets. C’est particulièrement vrai aux premiers stades de la maladie. Il est donc possible de contracter la COVID-19 au contact d’une personne qui n’a, par exemple, qu’une toux légère mais qui ne se sent pas malade. L’OMS examine les travaux de recherche en cours sur le délai de transmission de la COVID-19 et elle continuera à communiquer des résultats actualisés.

Puis-je contracter la COVID-19 par contact avec les matières fécales d’une personne malade ?

Le risque de contracter la COVID-19 par contact avec les matières fécales d’une personne infectée paraît faible. Les premières investigations semblent indiquer que le virus peut être présent dans les matières fécales dans certains cas, mais la flambée ne se propage pas principalement par cette voie. L’OMS examine les travaux de recherche en cours sur la manière dont la COVID-19 se propage et elle continuera à communiquer les nouveaux résultats. Cependant, comme le risque existe, c’est une raison supplémentaire de se laver les mains régulièrement, après être allé aux toilettes et avant de manger.

Comment puis-je me protéger et éviter que la maladie ne se propage ?

éwé

éwé

éwé

éwé

Mesures de protection pour tous

Tenez-vous au courant des dernières informations sur la flambée de COVID-19, disponibles sur le site Web de l’OMS et auprès des autorités de santé publique nationales et locales. Des cas de COVID-19 se sont produits dans de nombreux pays et plusieurs pays ont été touchés par des flambées. En Chine et dans certains autres pays, les autorités sont parvenues à ralentir ou à enrayer la progression de la flambée. Toutefois, l’évolution de la situation est imprévisible et vous devez donc vous tenir régulièrement informé.

Vous pouvez réduire le risque d’être infecté ou de propager la COVID-19 en prenant quelques précautions simples :

  • Se laver fréquemment et soigneusement les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

Pourquoi ? Se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon tue le virus s’il est présent sur vos mains.

  • Maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes qui toussent ou qui éternuent.

Pourquoi ? Lorsqu’une personne tousse ou éternue, elle projette de petites gouttelettes qui peuvent contenir le virus. Si vous êtes trop près, vous pouvez inhaler ces gouttelettes et donc le virus responsable de la COVID-19 si la personne qui tousse en est porteuse.

  • Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.

Pourquoi ? Les mains sont en contact avec de nombreuses surfaces qui peuvent être contaminées par le virus. Si vous vous touchez les yeux, le nez ou la bouche, le virus peut pénétrer dans votre organisme et vous pouvez tomber malade.

  • Veillez à respecter les règles d’hygiène respiratoire et à ce que les personnes autour de vous en fassent autant. En cas de toux ou d’éternuement, il faut se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude, ou avec un mouchoir et jeter le mouchoir immédiatement après.

Pourquoi ? Les gouttelettes respiratoires propagent des virus. En respectant les règles d’hygiène respiratoire, vous protégez les personnes autour de vous de virus tels que ceux responsables du rhume, de la grippe ou de la COVID-19.

  • Si vous ne vous sentez pas bien, restez chez vous. En cas de fièvre, de toux et de dyspnée, consultez un médecin après l’avoir appelé. Suivez les instructions des autorités sanitaires locales.

Pourquoi ? Ce sont les autorités nationales et locales qui disposent des informations les plus récentes sur la situation dans la région où vous vous trouvez. Si vous l’appelez, votre médecin pourra vous orienter rapidement vers l’établissement de santé le plus adapté. En outre, cela vous protègera et évitera la propagation de virus et d’autres agents infectieux.

  • Informez-vous constamment pour savoir quelles sont les villes ou les zones où la COVID-19 se propage à grande échelle. Si possible, évitez de voyager, en particulier si vous êtes âgé ou diabétique ou si vous avez une maladie cardiaque ou pulmonaire.

Pourquoi ? Le risque de contracter la COVID-19 est plus élevé dans ces régions.

Mesures de protection pour les personnes qui se trouvent ou qui se sont récemment rendues (au cours des 14 derniers jours) dans des régions où la COVID-19 se propage.

  • Suivez les conseils présentés ci-dessus (Mesures de protection pour tous)
  • Si vous commencez à vous sentir mal et même si vous n’avez que des symptômes bénins (céphalées, légère fièvre (à partir de 37,3 °C) et écoulement nasal modéré), restez chez vous jusqu’à la guérison. Si vous avez absolument besoin que quelqu’un vienne vous ravitailler ou si vous devez sortir, par exemple pour acheter à manger, portez un masque pour éviter d’infecter d’autres personnes.

Pourquoi ? Éviter d’entrer en contact avec d’autres personnes et de se rendre dans des établissements de santé permettra à ces établissements de fonctionner plus efficacement et vous protègera, ainsi que les autres personnes, de la COVID-19 et d’autres maladies virales.

  • En cas de fièvre, de toux et de dyspnée, consultez un médecin sans tarder, car il peut s’agir d’une infection respiratoire ou d’une autre affection grave. Appelez votre médecin et indiquez-lui si vous avez récemment voyagé ou été en contact avec des voyageurs.

Pourquoi ? Si vous l’appelez, votre médecin pourra vous orienter rapidement vers l’établissement de santé le plus adapté. En outre, cela vous protègera et évitera la propagation de la COVID-19 et d’autres maladies virales.

Le Covid 19 doit t'elle m'inquiéter ?

éwé

éwé

La COVID-19 est généralement bénigne, en particulier chez l’enfant et le jeune adulte, mais elle peut aussi être grave : 1 malade sur 5 doit être hospitalisé. Il est donc tout à fait normal de s’inquiéter des conséquences de la flambée de COVID-19 pour soi-même et pour ses proches.

Il est possible d’apaiser son inquiétude en prenant des mesures pour se protéger et protéger ses proches et son entourage. Tout d’abord, il faut se laver régulièrement et soigneusement les mains et respecter les règles d’hygiène respiratoire. Deuxièmement, il faut se tenir au courant de la situation et suivre les conseils des autorités sanitaires locales, notamment en ce qui concerne les restrictions aux voyages, aux déplacements et aux rassemblements. Pour plus d’informations sur les moyens de se protéger, consulter : https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public.

Existe-t-il des médicaments ou des thérapies permettant de prévenir ou de guérir la COVID-19 ?

Certains remèdes occidentaux, traditionnels ou domestiques peuvent apporter du confort et soulager les symptômes de la COVID-19 mais rien ne prouve que les médicaments actuels permettent de prévenir ou de guérir la maladie. L’OMS ne recommande de prendre aucun médicament, y compris les antibiotiques, en automédication pour prévenir ou guérir la COVID-19. Cependant, plusieurs essais cliniques de médicaments occidentaux ou traditionnels sont en cours. L’OMS fournira des informations actualisées dès que les résultats des essais cliniques seront disponibles.

Combien de temps le virus peut il survivre sur les surfaces ?

éwé

On ne sait pas avec certitude combien de temps le virus responsable de la COVID-19 survit sur les surfaces mais il semble qu’il se comporte comme les autres coronavirus. Les études (et les informations préliminaires sur la COVID-19) tendent à montrer que les coronavirus peuvent persister sur les surfaces quelques heures à plusieurs jours. Ceci peut dépendre de différents paramètres (p. ex. le type de surface, la température ou l’humidité ambiante).

Si vous pensez qu’une surface peut être infectée, nettoyez-la avec un désinfectant ordinaire pour tuer le virus, vous protéger et protéger les autres. Lavez-vous les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Évitez de vous toucher les yeux, la bouche ou le nez.

 

Les mesures du Gouvernement Togolais

Un Conseil des ministres extraordinaire s’est réuni ce lundi 16 mars 2020 au Palais de la Présidence de la République, sous la Présidence de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République.

Un seul point était inscrit à l’ordre du jour la pandémie au nouveau coronavirus (COVID-19).

Le Gouvernement, après analyse de la pandémie au nouveau coronavirus (COVID-19) dans le monde, notamment en Afrique de l’Ouest, et dans le souci de contenir le risque de propagation du virus, décide, à ce stade, des mesures suivantes:

  1. Suspension pour deux semaines à compter du vendredi 20 mars 2020 de toutes les liaisons aériennes en provenance en provenance des pays à haut risque, à savoir : l’Italie, la France, l’Espagne et l’Allemagne ;
  2. Annulation de tous les événements internationaux prévus au Togo pendant trois semaines, à compter de ce jour 16 mars 2020 ;
  3. Suspension des missions officielles non essentielles vers les pays à haut risque, à compter de ce jour l6 mars 2020 ;
  4. l’auto-isolement obligatoire de 14 jours pour toute personne arrivant au Togo et ayant séjournée dans un pays à haut risque. En cas de non-respect de l’auto-isolement des sanctions fortes sont prévues ;
  5. Le Gouvernement déconseille de voyager dans les pays où sévit la pandémie ;
  6. Interdiction de tout rassemblement de plus de 100 personnes sur toute l’étendue du territoire nationale, pour un mois, à compter du jeudi 19 mars 2020 à minuit ;
  7. Renforcement de la surveillance et des mesures individuelles et collectives de prévention et de protection: se laver les mains au savon, recourir au gel hydro-alcoolique, ne pas se serrer les mains en se saluant, éviter des accolades et des embrassades, etc
  8. Pour les actions urgentes, le Gouvernement débloque la somme de deux (02) milliards de FCFA ;
  9. Il exhorte en outre les autorités administratives, traditionnelles, militaires et religieuses, et l’ensemble de la population à contribuer à l’application de ces mesures qui s’imposent à tous.

Fait à Lomé, le 16 mars 2020
Le Conseil des ministres

Dans le cadre des mesures envisagées par le gouvernement pour prévenir la propagation de l’épidémie du coronavirus, les dispositions complémentaires ci-après sont prises :

  1. La fermeture pour deux semaines, à compter de ce vendredi 20 mars 2020 à minuit de toutes les frontières terrestres de notre pays aux passagers. Cette mesure ne s’applique pas à la circulation des marchandises.
  2. Le bouclage de certaines villes notamment Lomé, Tsévié, Kpalimé et Sokodé, à partir de samedi 21 mars 2020 à 06 heures, avec les contrôles stricts aux entrées à hauteur de Tsévié sur la route nationale N°1 ; du péage d’Aného sur la route nationale N°2 et d’Amoussou-Copé sur la route nationale N°5.
  3. L’interdiction jusqu’à nouvel ordre de la fréquentation par toute personne de la plage tout le long du littoral.
  4. La fermeture pour un mois, des lieux de culte, des églises et des mosquées, à compter de samedi 21 mars 2020 à 6h.
  5. La fermeture immédiate de tous les établissements scolaires publics, privés et confessionnels, primaires, secondaires et universitaires pour une période de trois (03) semaines.
  6. Les funérailles et les enterrements ne devront pas regrouper plus de 15 personnes, et ce, jusqu’à nouvel ordre.
  7. Tous les vendeurs dans les marchés devront porter des masques de protection.
  8. Les activités culturelles et sportives de masse sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.
  9. La fermeture immédiate des discothèques sur toute l’étendue du territoire national.

Le Gouvernement invite la population à plus de précaution dans les lieux publics et lors des activités d’ordre social notamment le respect des mesures d’hygiène préconisées et à limiter les déplacements non indispensables.

Il fait appel à la compréhension, au civisme et au sens de responsabilité de tout un chacun pour la mise en œuvre efficace de toutes ces mesures.

Tout contrevenant à ces mesures s’expose à de sévères sanctions.

Fait à Lomé, le 20 mars 2020
Le Gouvernement

1- Prise en charge des malades

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, adresse ses chaleureuses félicitations aux professionnels de la santé et à l’ensemble de la population togolaise, pour leur adhésion aux mesures prises par le Gouvernement pour éviter la propagation de la pandémie au COVID-19.

Le Gouvernement informe la population togolaise qu’en raison de l’évolution de l’épidémie au COVID-19 dans notre pays, le Chef de l’Etat a décidé que le CHR Lomé-Commune soit dédié uniquement à la prise en charge des maladies infectieuses.

A cet effet, les dispositions urgentes ont été prises et les malades de COVID-19 sont transférés ce samedi 21 mars 2020 dans ledit CHR. Les patients qui y étaient hospitalisés ont été transférés dans les autres hôpitaux publics de Lomé.

Par conséquent, les consultations et admissions au CHR Lomé-Commune sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Les patients sont priés de se diriger dorénavant vers le CHU Sylvanus Olympio, le CHU Campus, l’Hôpital de Bè ou les autres établissements de soins publics ou privés de Lomé.

Le Gouvernement présente ses excuses à la population pour les désagréments créés par cette nouvelle disposition. Il exhorte encore une fois l’ensemble de la population à observer toutes les mesures préventives recommandées. Il compte sur la compréhension et la prise de conscience de tous pour mener une lutte efficace contre la pandémie au COVID-19.

Fait à Lomé, le 21 mars 2020

Le Gouvernement

2 – Disponibilité des produits de première nécessité

Il a été donné de constater, en cette période de la pandémie du coronavirus (COVID- 19), que certains opérateurs économiques se livrent à la spéculation sur les prix des produits de première nécessité ou refusent parfois de vendre certains articles, notamment:

  • le lait,
  • le riz,
  • la farine de blé,
  • les huiles végétales,
  • les concentrés de tomates,
  • le sucre,
  • savon de ménage,
  • les pâtes alimentaires,
  • le gel hydro alcoolique,
  • les masques et gants de protection, etc. 

Ces pratiques, qui créent des pénuries artificielles sur les marchés, sont contraires aux dispositions des articles 13 et 18 de la loi n°99-011 du 28 décembre 1999 portant concurrence au Togo.

Par ailleurs, le Gouvernement rappelle aux détenteurs des supermarchés, superettes, boutiques et officines le respect des mesures barrières, notamment la distance sécuritaire, le lavage des mains, la limitation du nombre de clients et le contrôle de température à l’entrée.

Le Gouvernement en appelle à la conscience de tous pour le respect strict de ces dispositions, en ces périodes difficiles et informe les opérateurs économiques que des contrôles inopinés des inspecteurs de commerce, des agents de santé et des forces de l’ordre seront menés sur l’ensemble du territoire à compter de ce jour.

Tout contrevenant sera sévèrement puni conformément aux lois en vigueur.

Fait à Lomé, le 21 mars 2020

Le Gouvernement

Dans une adresse à la nation ce 1 avril 2020, le chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé a décrété l’Etat d’urgence sanitaire pour une 3 mois a et annoncé de nouvelles mesures dans le cadre de la riposte contre le coronavirus (Covid-19). Retrouvez ci-dessous, l’essentiel de ces différentes mesures :

Mesures sécuritaires

  • Mise en place d’un couvre-feu à compter du 2 avril 2020 entre 20 heures et 6 heures du matin.
  • Création d’une force spéciale anti-pandémie composée de 5 000 hommes.

Mesures sanitaires

  • Etat d’urgence sanitaire pour une période de 3 mois.
  • Mise en place de laboratoires mobiles pour les dépistages à l’intérieur du pays.

Mesures Sociales

  • Lancement dans les prochains jours, d’un programme de transferts monétaires pour les plus vulnérables.
  • Gratuité de l’eau et de l’électricité pour les tranches sociales pour 3 mois
  • Réajustement des horaires de travail des fonctionnaires de 9 heures à 16 heures.

Mesures Économiques

  • Ouverture d’une réflexion sur la situation des jeunes entrepreneurs qui viennent de lancer leurs activités.
  • Mise en place de mesures spécifiques d’accompagnement pour soutenir la production agricole et assurer l’autosuffisance alimentaire.
  • Réflexion en cours avec le secteur privé en vue de l’adoption de mesures de soutien à la consommation, à la production et à la sauvegarde de l’emploi.
  • Etude par le gouvernement de la situation fiscale des entreprises, notamment celles qui sont les plus exposées aux conséquences de la crise.
  • Création d’un Fonds National de solidarité et de relance économique de 400 milliards de francs CFA.

Tout en appelant chacun au respect des différentes mesures prises et à l’adoption des gestes barrières, le Président de la République a tenu à rassurer les populations que tous les moyens sont mis en œuvre pour qu’ensemble nous puissions venons à bout de l’ennemi commun qu’est le coronavirus (COVID-19).

Dans le souci de mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires susceptibles d’éviter la propagation de la pandémie du coronavirus (COVID-19) dans notre pays, le Président de la République, dans le cadre de la mise en œuvre de l’état d’urgence sanitaire décrété le 1er avril, a mis en place et ce, à compter du 02 avril 2020, un couvre-feu de 20 heures à 06 heures du matin appliqué dans le Grand Lomé.

Sur la base des résultats de l’étude épidémiologique réalisée dans le Grand Lomé du 23 avril au 08 mai 2020 par le Conseil scientifique, étude qui a consisté́ en un dépistage systématique des populations les plus exposées à la maladie, il ressort une stabilisation de la propagation de l’épidémie dans le Grand Lomé.

Par conséquent, le Gouvernement décide d’une part, qu’à compter du dimanche 10 mai le couvre-feu débutera désormais à 21 heures et prendra fin à 05 heures du matin et d’autre part, que les horaires de travail tiendront entre 08 heures et 16 heures à compter du lundi 11 mai.

Le Gouvernement saisit l’occasion pour rappeler à toute la population l’impérieuse nécessité de continuer par respecter toutes les mesures barrières et celles des autres dispositions visant à endiguer la pandémie dans notre pays.

Lomé, le 09 mai 2020

Le Gouvernement

Depuis le début de la maladie du Coronavirus (COVID-19), le gouvernement, sous le leadership du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, a édicté plusieurs mesures destinées à contenir le risque de propagation du virus.
Le gouvernement, sur la base de l’évolution de l’épidémie et des rapports d’étape du Conseil scientifique, a procédé à des allègements successifs du couvre-feu.
Les nouveaux rapports établis par le Conseil scientifique confirment la tendance à la stabilisation de l’épidémie.
En conséquence, le gouvernement décide à compter du mardi 09 juin 2020 :

  1. la levée totale du couvre-feu ;
  2. la levée du bouclage des villes initialement concernées ;
  3. le port de masque de protection obligatoire pour tous.

La levée de ces dispositions ne signifie guère la fin de l’épidémie du coronavirus (COVID-19) dans notre pays.
Aussi, le gouvernement exhorte-t-il toute la population à continuer par respecter les mesures individuelles et collectives de prévention et de protection (se laver les mains au savon, recourir au gel ou à la solution hydro-alcoolique, ne pas se serrer les mains en se saluant, éviter des accolades et des embrassades, etc.) afin d’éviter la propagation de la maladie.
Le gouvernement compte sur la discipline et le sens du civisme de toutes et de tous.

Fait à Lomé le 08 juin 2020
SIGNE
Le Gouvernement

Le gouvernement porte à la connaissance de l’ensemble des usagers du transport aérien de la réouverture des frontières aériennes togolaises et de la reprise des vols domestiques et internationaux à compter du samedi 1er aout 2020

Des dispositions ont été prises pour garantir aux usagers du transport aérien ainsi qu’aux populations des conditions de déplacement conformes aux recommandations du gouvernement, de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et de l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA)

Le gouvernement informe les acteurs aéroportuaires ainsi que tous les usagers des vols internationaux qu’ils devront désormais renseigner un formulaire disponible sur le site https://voyage.gouv.tg . L’embarquement et le débarquement des passagers dans les aéronefs sont conditionnés au renseignement obligatoire dudit formulaire.

Par ailleurs, tous les passagers à destination du Togo, à l’exception de ceux en transit, devront être soumis au test PCR Covid-19 : un test unique à l’arrivée et un autre départ. Le coût d’un test est de quarante (40 000) francs CFA. Ces frais sont payables lors de l’enregistrement sur https://voyage.gouv.tg.

Les passagers en partance du Togo, devront se soumettre à un test PCR Covid-19 dans les 72 heures avant leur depart. Les résultats de ces différents tests sont délivrés aux intéressés par SMS et par mail dans les 24 heures.

En outre, pour permettre aux autorités sécuritaires et sanitaires de s’assurer du respect de la quarantaine à laquelle sont soumis tous les voyageurs, ces derniers doivent installer, à leur arrivée à l’aéroport de Lomé, l’application mobile TOGO SAFE. Cette application, qui sera bientôt disponible sur Play Store et dans l’App Store, leur donnera la possibilité de définir le lieu d’auto-confinement de leur choix.

Le gouvernement invite tous les voyageurs à se conformer strictement aux présentes dispositions, afin de permettre des vols aériens en toute sécurité en cette période de pandémie de la Covid-19.

Il est, par ailleurs, recommandé à tous les voyageurs de s’enquérir des conditions d’entrée, de transit ou de séjour ainsi que des protocoles sanitaires mises en place dans leur pays de destination auprès des autorités compétentes, afin d’éviter tout désagrément.

L’inobservation des dispositions et mesures mises en place expose les contrevenants à des sanctions et amendes prévues par la réglementation en vigueur.

Fait à Lomé, le 30 juillet 2020

Ministre des Infrastructures et des Transports

Zouréhatou KASSAH-TRAORE

Dans le cadre du suivi de l’évolution de la pandémie de la COVID-19, conformément aux recommandations de la Coordination de la Gestion de la Riposte contre le coronavirus et du comité scientifique mis en place par Son Excellence Monsieur le président de la République Faure Essozimna Gnassingbé, pour lutter contre cette pandémie, il a été noté depuis quelques semaines, une progression préoccupante des cas de nouvelles infections au coronavirus sur l’ensemble du territoire national et particulièrement dans les localités suivantes : Sokodé, Tchamba et Adjengré.

Ayant relevé que les personnes infectées ont eu de très nombreux contacts et afin d’éviter que cette propagation ne s’accentue davantage au sein des populations desdites localités et sur l’ensemble du pays, le gouvernement décide de ce qui suit pour compter de demain 25 août 2020 :

  1. le bouclage des villes de : Sokodé, Tchamba et Adjengre;
  2. l’instauration d’un couvre-feu de 21 h à 5 h dans les préfectures de Tchaoudjo, Tchamba et Sotouboua.

Fait à Lomé, le 24 août 2020

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique

Prof. Moustafa MIJIYAWA

Le ministre de L’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales

Payadowa BOUKPESSI

Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile

Gal. Damehame YARK